Grégoire-Joseph Chapuis

facebook twitter

Toegevoegd op 15 april 2012 door monlouis

Grégoire-Joseph Chapuis

Afbeelding toegevoegd door monlouis

monlouis | Grégoire-Joseph Chapuis | 0 monlouis | Grégoire-Joseph Chapuis | 0 monlouis | Grégoire-Joseph Chapuis | 0 monlouis | Grégoire-Joseph Chapuis | 0 monlouis | Grégoire-Joseph Chapuis | 0 monlouis | Grégoire-Joseph Chapuis | 0 monlouis | Grégoire-Joseph Chapuis | 0 monlouis | Grégoire-Joseph Chapuis | 0
Opschrift:
à G.J. Chapuis ses concitoyens 1880
éducateur et bienfaiteur du peuple
12 avril 1761 - 2 janvier 1794
mort pour l'indépendance du pouvoir civil
Plaatsbeschrijving:
Verviers - Place du Martyr
Informatie toegevoegd door monlouis :
15 april 2012
Grégoire-Joseph Chapuis, médecin, philosophe et homme politique, est né à Verviers le 11 avril 1761. Verviers faisait alors partie de la Principauté de Liège À la suite de la Révolution liégeoise de 1789, le prince-Evêque François-Antoine-Marie de Méan quitta le territoire, territoire où il revint une première fois en février 1791. La bataille française de Jemappes (1792) assurera la victoire des idéaux de la Révolution française, notamment auprès des Liégeois, qui voteront leur rattachement à la République Française le 17 février 1793. Mais en mars, les Autrichiens réoccupent Liège et ramènent le prince-évêque, en une seconde restauration qui sera de courte durée : la bataille de Fleurus (26 juin 1793) a pour conséquence l'exil définitif du Prince-évêque le 27 janvier 1794. Chapuis, qui était médecin (il fut le premier à effectuer une césarienne en Belgique) et un des promoteurs de l'éducation ouvrière, devint officier de l'état civil dans la ville de Verviers sous le régime français. À ce titre, il fut un promoteur du mariage civil (le premier fut célébré le 22 février 1793). Lors de la seconde restauration du prince-évêque de Méan, il fut arrêté et condamné à mort. Ramené de Liège à Verviers, il fut exécuté publiquement sur la place des Récollets (aujourd'hui place du martyr) le 2 janvier 1794. Un monument fut érigé à sa mémoire sur la place du Martyr en 1880 (la phrase écrite sur ce monument est "mort pour l'indépendance du pouvoir civil"). Chapuis devint alors le symbole de la libre-pensée. (source : wikipédia)
Informatie toegevoegd door givema :
18 april 2014
Als medicus was Chapuis de eerste de een keizersnede uitvoerde in België.  Hij was bovendien filosoof en politicus, symbool voor de liberale gedachte.

KERNWOORDEN:
geneesheerpoliticusverviersvrijdenker

In de omgeving

  • Rio +10
  • Leeuwen
  • Pierre David
  • de wolverkoper
  • de arend en de slang
  • Jean-François Ortmans-Hauzeur
  • Jean-Simon Renier
  • Guillaume Lekeu
  • Oorlogsmonument
  • Kleurbak
  • de vliegende kat
  • Trois Busettes
  • Wolwasmachine Léviathan
  • Fontaine de la Grâce
  • Droogzwierder